CID-QUEBEC

La fondation du Centre intercommunautaire de développement le 17 février 1995 fait suite à une longue période préparatoire remontant au début des années 1970.

Une méthode d’autofinancement des projets de développement avait été proposée ici, au Québec, à cette époque par un agronome et économiste français, Bernard Estérez. Avant la conception de cette méthode, ce chercheur, avec une imposante équipe multidisciplinaire, avait réalisé des plans de développement dans les campagnes françaises et ensuite dans les pays francophones du nord de l’Afrique. (Travaux de la S.É.R.É.S.A.) À la suite de ces travaux, une méthode d’autofinancement était apparue comme une nécessité et elle était considérée comme une pièce manquante dans le développement; mais elle nous arrivait dans un état embryonnaire sans avoir subi l’épreuve du terrain. Une équipe de Québécois reprenait alors l’idée et l’enrichissait pour proposer, dans une version générale, un modèle intégré de développement local et régional à l’usage des populations citoyennes, en lien avec les organismes existants sur leur territoire.

Cette version générale du modèle a été soumise à l’appréciation de nombreuses organisations, dans plusieurs régions du Québec. Sur le terrain, des groupes communautaires et des gens d’affaires se sont montrés intéressés. Le Ministre des régions, la direction de l’Association des régions et celle de l’Association des CLD ont été aussi consultés et ont apporté à l’équipe de CID-Québec conseils et appuis. À la suite de ces consultations, des améliorations ont été apportées au modèle et c’est cette version finale et opérationnelle qui est évoquée ici, incluant les aspects technologiques et financiers.